Emergenza : Report finale #1

Emergenza : Report finale #1

July 18, 2017 Festivals 0

Emergenza

Qui dit fin de saison dit finale ! La première s’est déroulée les 17 et 18 juin respectivement à l’Alhambra et au Bataclan. Deux salles mythiques de Paris qui ont permis aux 27 groupes de se lâcher et d’assurer un véritable show, portés par l’aura et la magie qui s’y opère.

Les groupes se sont donc enchaînés sous le regard attentif du jury convié pour l’occasion et du public venu les soutenir. Dans les rangs, il y avait donc ……….. qu’on remercie une nouvelle fois chaleureusement pour leur présence et leur commentaires aguerris.

Rentrons dans le vif du sujet ! Les Gluten Frits ont eu la lourde tache d’ouvrir les festivités  du samedi avec leur show punk rock enragé, qui a donné le ton de la soirée. Se sont ensuite succédés les quelques 12 autres groupes à l’affiche ce soir là !  Difficile de tout commenter, mais une chose est sure, tous ont pu fournir une performance de haute qualité, forts des sélections précédentes et de leur envie de jouer !

L’éclectisme a pu rythmer cette soirée, on est donc passé de la soul des Clay Tones chantée par l’enivrante Ludmila, au Rap dynamique de Beucé. On a également été bercé par les ballades mélodiques de Neon Sea qui a reçu le prix de Meilleur Arrangement, amplement mérité.


Le jury a été heureux de pouvoir affirmer que « le rock n’est pas mort » devant les prestations  de Dark Manors, qui s’est hissé au 3eme rang du classement  et dont la chanteuse a été nommée Meilleure Chanteuse de cette finale!

Tersim Backle a aussi tiré son épingle du jeu avec une réelle nouveauté dans son show. Habitué à embaumer la salle avec de l’encens pour mieux  l’embarquer dans son univers, cette fois-ci sur scène était présenté une jolie scénographie avec des attrapes rêves fait maison qui ont fait leur effets ! Le bassiste a au passage été récompensé pour son jeu.

La clôture de cette première soirée s’est fait sous l’ospice du rock psychédélique de
Chanvre qui a reçu une guitare Ibanez Premium (prix du meilleur guitariste). Leur meilleur atout : leur son lourd et efficace ! Comme dirait Martin « They have the sound »

Les soirées s’enchainent, mais ne se ressemble pas.

Le dimanche au Bataclan, l’ambiance était complètement différente, changement de cadre oblige. Du Rock, du Rap, de la Funk francophone, de la pop, on a eu droit a un beau melting pot qui fait du bien aux yeux et aux oreilles.

Dans la série, ça fait du bien, on retient le groove de Beauséjour club qui arrive 2eme au classement. On en profite pour féliciter le batteur qui a mérité son titre de meilleur batteur. On a été heureux aussi de voir la progression de LATELIER qui a littéralement retourner la fosse et qui a donc eu le prix du meilleur show. On les retrouveras donc très vite sur les scènes, suivez les de près ! On s’est aussi déhanché sur la funk francophone de Nowak, chanté avec 91 DB et redécouvert Efflam et son slam rythmé accompagné d’une mise en scène travaillée.

Il est 20h55 lorsque Pleins Phare, le groupe vainqueur de cette finale prend d’assaut la scène, mais il ne le sait pas encore. Pour l’instant, le public insouciant chante en choeur ses refrains entêtants! Il chante, il danse, il tapisse la fosse de petites étoiles scintillantes pour encourager les 3 musiciens qui semblent avoir connu la scène toute leur vie. Pleins Phares ira donc propager sa pop française élégante à la Gainsbourg jusqu’en Allemagne pour la finale mondiale !

Que le force de la french touch soit avec eux !

Emergenza