Le cinéma, un secteur qui recrute – Marc Dingreville

Le cinéma, un secteur qui recrute – Marc Dingreville

March 24, 2019 Business 0

L’emploi se porte bien dans le cinéma et le secteur est même en pleine croissance. Ces dix dernières années, 5000 nouveaux postes ont été créés avec même une forte augmentation des CDI. Le cinéma français, c’est 115 000 intermittents et 20 000 permanents et c’est à ces derniers que l’embellie profitent le plus. Les jeunes qui souhaitent se lancer dans cette voie peuvent donc sans hésiter s’inscrire dans les nombreuses formations qui mènent aux métiers du cinéma. Avec quand même une préférence pour tout ce qui concerne l’animation, les effets spéciaux et la création numérique qui sont les domaines dans lesquels les spécialistes français sont reconnus dans le monde entier.

Les raisons de ce succès

Marc Dingreville, Directeur du Cinéma de Domont, voit plusieurs raisons à cette situation. La première est que la France possède des compétences, des savoir-faire et des talents qui sont reconnus mondialement et qui intéresse les productions non seulement française mais aussi internationales. Il y a aussi d’excellentes formations et un contexte fiscal favorable avec la mise en place d’un crédit d’impôt international qui est passé de 20 à 30% et c’est également le cas du crédit d’impôt nationale. Tous ces éléments font qu’aujourd’hui tous les voyants sont au vert pour que l’activité soit en croissance.

Les métiers de l’animation en pointe

Aujourd’hui, on s’aperçoit que les sociétés d’animation et d’effets visuels attire de nombreux jeunes talents. Marc Dingreville rappelle, d’ailleurs, que chaque année les studios américains comme Dreamworks et Pixar viennent en France pour justement repérer les meilleurs éléments.

Finalement pour un film d’animation, ils recherchent à la fois des jeunes spécialisés en concept design ou encore en modeling et texturing. De plus, ils cherchent aussi des personnes qui sont capables de diriger ses productions parce que aujourd’hui en France de grosses productions hollywoodiennes sont intégralement fabriquées comme c’est le cas en Ile-de-France chez Illumination Mac Guff qui a produit Moi, Moche et Méchant et Les Minions.

Vers quelle formation se diriger ?

Une récente étude a révélé un classement des meilleures école d’animation au monde. Dans le top 10, on retrouve 4 école françaises. La première, les Gobelins, est la plus prestigieuse mais également d’autres écoles comme l’école Georges Méliès à Orly, l’Isart Digital ou encore LISAA.

Enfin, les jeunes qui souhaitent se documenter peuvent se rendre sur le site Internet du Réseau des écoles de cinéma d’animation qui regroupe les meilleures écoles du secteur. Les jeunes qui sortent de ces écoles prestigieuses sont certains de trouver directement du travail à la sortie.