Quelles sont les principales sources d’énergie durable ?

Quelles sont les principales sources d’énergie durable ?

July 16, 2019 Energies renouvelables 0

Les énergies renouvelables connaissent depuis quelques années un développement très rapide auprès des particuliers. En effet, l’énergie durable permet non seulement de réduire la consommation d’énergie d’un foyer, mais elle permet aussi de s’inscrire dans une démarche plus écoresponsable. Néanmoins, parmi toutes les nouveautés qui arrivent sur le marché de l’énergie, on peut parfois avoir du mal à s’y retrouver. Quelles sont les principales sources d’énergie durable ? Quels sont leurs avantages ? Comprennent-elles des inconvénients ? L’entreprise experte de la rénovation thermique et des énergies renouvelables, Habitat Pro Solutions, nous éclaire sur le sujet.

Qu’est-ce qu’une énergie durable ?

L’énergie durable ou renouvelable peut être définie comme une ressource qui permet de produire de l’énergie sur le long terme sans engendrer d’impacts négatifs sur les générations suivantes. Peu importe le type d’énergie, l’énergie durable nécessite d’être inépuisable. Cela signifie qu’elle ne repose pas sur l’exploitation d’un élément tel que le pétrole ou le charbon.

Néanmoins, il est important d’établir une différence entre énergie renouvelable et énergie verte. En effet, une énergie renouvelable signifie que celle-ci ne sera jamais épuisée et qu’elle se régénère continuellement. Cependant, cette énergie renouvelable peut engendrer un certain niveau de pollution au cours de sa production, même faible, et ainsi avoir un impact négatif sur l’environnement, même faible.  Tandis que l’énergie verte ne sera pas polluante en plus d’être inépuisable. Dans les deux cas, l’énergie produite est largement moins polluante que lors de l’exploitation des énergies fossiles.

L’énergie solaire

Le soleil dégage énormément de chaleur et d’énergie. Ainsi, il représente un moyen très efficace de produire de la chaleur et de l’électricité. Cette énergie est généralement exploitée grâce à des capteurs solaires ou des panneaux photovoltaïques. Dans les deux cas, le principe consiste à transformer la chaleur produite par le soleil en électricité capable d’approvisionner un logement pour ses besoins énergétiques.

L’énergie solaire basse température

Afin d’exploiter l’énergie solaire, il est possible d’utiliser des capteurs thermiques, comme leur nom l’indique, ils servent à capter la chaleur naturelle produite par le soleil. Cette énergie est ensuite transmise à des absorbeurs qui fonctionnent grâce à un fluide caloporteur. Ce fonctionnement permet de faire circuler cette chaleur jusqu’à un chauffe-eau. Ce dernier peut ainsi réchauffer l’eau grâce un système naturel et durable.

L’énergie solaire photovoltaïque

Dans ce cas de figure, on exploite l’énergie solaire afin de la transformer en électricité. Les panneaux photovoltaïques sont composés de matériaux tels que le silicium. Au contact de la lumière du soleil et des photons présents dans cette lumière, le silicium est en mesure de dégager des électrons, capables de produire de l’électricité. Cette électricité peut ainsi être consommée directement par le foyer ou bien stockée grâce à un système de batterie.

L’énergie éolienne

Cette type d’énergie consiste à produire de l’électricité grâce à la force du vent. Les éoliennes sont composées d’une hélice, parfois située à plus de 120 mètres de hauteur. Cette hélice est généralement composée de trois pales. Ces pales parviennent à capter l’énergie cinétique du vent afin de la transformer en électricité grâce à un générateur électrique. Par la suite, le générateur peut diffuser directement cette énergie via le réseau électrique. Mais il peut aussi stocker cette électricité, tout comme l’énergie photovoltaïque.

En plus d’être une solution énergétique propre, l’énergie éolienne est inépuisable, naturelle et gratuite. Par ailleurs, son installation est possible dans de nombreuses zones, à condition que cette zone présente une exposition importante au vent. Par conséquent, on retrouve des éoliennes installées sur terre, ou « onshore » mais on retrouve aussi des éoliennes en mer, « offshore ».

L’énergie hydraulique

Bien plus répandue actuellement, l’énergie hydraulique est déjà largement exploitée dans le monde. Elle a même obtenu le statut de première énergie renouvelable de France, en représentant environ 15 % de notre production d’électricité. Cependant, tout comme l’énergie éolienne, elle requiert l’installation d’un certain nombre de dispositifs. En effet, l’énergie hydraulique est exploitée via un système divisé en trois éléments principaux. Tout d’abord, il est nécessaire de construire un barrage solide, qui est relié à une centrale hydraulique, capable de transformer le courant de l’eau en électricité. Cette dernière est ensuite diffusée grâce à un système de lignes électriques.

Il faut tout de même distinguer les différents types de centrales. En fonction du débit produit naturellement par le fleuve ou la rivière, l’exploitation de cette énergie peut différer. D’une part, on retrouve principalement les grandes centrales hydrauliques, qui puisent l’électricité produite par de grandes chutes d’eau, hautes de plusieurs dizaines de mètres. D’autre part, on retrouve les petites centrales hydrauliques, également appelées microcentrales.

L’énergie géothermique

L’énergie géothermique est une énergie provenant de sous surface de la terre. Elle récupère la chaleur contenue dans le sous-sol.

L’énergie géothermique peut être utilisée à des fins de chauffage et de refroidissement ou même pour produire de l’électricité propre. Cependant, pour l’électricité, des ressources de production à haute ou moyenne température sont nécessaires. Elles sont généralement situées à proximité des régions tectoniques actives.

Cette source d’énergie renouvelable couvre une part importante de la demande d’électricité dans des pays comme la Nouvelle-Zélande, le Kenya et les Philippines.

Ses grands avantages sont qu’elle est renouvelable, économique et dispose des facteurs de capacité très élevée. Pour ces raisons, les centrales géothermiques sont capables de fournir de l’électricité de base, ainsi que des services auxiliaires.

On trouve différentes technologies géothermiques avec des niveaux de maturité différents et des applications largement utilisées. Cependant, les technologies destinées à des utilisations directes sont notamment le chauffage avec les pompes à chaleur géothermiques.

Actuellement, de nouvelles technologies sont en cours de développement, comme les systèmes géothermiques améliorés (EGS), qui sont en phase d’expérimentation.

 

La biomasse

L’énergie de la biomasse est l’utilisation de matières organiques comme des granulés de bois, des coupures d’herbe pour produire de l’énergie. La biomasse peut être utilisée pour produire de la chaleur et de l’électricité. Elle joue un rôle clé dans la réduction des émissions de CO2. Parmi les formes de la biomasse, on retrouve principalement :

  •       Le biodiesel : fabriqué à partir d’huile végétale, de graisse animale et de graisse recyclée, le biodiesel peut remplacer le diesel normal dans les voitures, les camions et les navires. Il est généralement mélangé pour réduire la pollution des moteurs diesel.
  •       Le bioéthanol : il s’agit d’un biocarburant à base d’alcool, qui est fabriqué à partir de plantes en fermentation qui peut être utilisé pour les véhicules. En particulier, les voitures à hautes performances.
  •       Le gaz d’enfouissement : pour produire ce gaz, on place des eaux usées et des déchets agricoles dans des digesteurs à haute température, pour accélérer leur décomposition, ensuite on capte le gaz pour l’utiliser comme combustible.

 

La biomasse peut produire de l’électricité de plusieurs façons, mais la plus courante est la combustion qui consiste à brûler des déchets agricoles ou des matériaux ligneux pour chauffer l’eau et produire de la vapeur qui fait tourner des turbines. Dans certaines centrales à biomasse, la vapeur excédentaire peut également être utilisée dans les procédés de fabrication ou pour le chauffage.